Homme âgé malvoyant portant des lunettes dans un point expert basse vision Optic 2000
20 janv. 2020

Les Points Expert Basse Vision Optic 2000 : un service en magasin dédié aux personnes malvoyantes

La malvoyance touche aujourd’hui plus de 2 millions de personnes en France. Ce chiffre pourrait doubler à l’horizon 2050, notamment en raison du vieillissement de la population. Engagée dans la prise en charge des personnes atteintes de basse vision, l’enseigne Optic 2000 développe des magasins Points Expert Basse vision depuis 2009. Leur rôle est d’accompagner les personnes malvoyantes à retrouver de l’autonomie au quotidien. Optic 2000 est la seule enseigne proposant un service aussi complet et entièrement dédié aux personnes malvoyantes.

Les Points Expert Basse Vision Optic 2000 : un agrément strict

Aujourd’hui, ce sont 233 magasins Optic 2000 qui sont agréés Points Expert Basse Vision sur l’ensemble du territoire français. Dans ces magasins Optic 2000 agréés Points Expert Basse Vision, un opticien formé, évalue les capacités visuelles et détermine avec la personne malvoyante, en fonction de son projet de vue, les aides visuelles les mieux adaptées à ses besoins de tous les jours. 

 

Un magasin Optic 2000 qui a l’agrément répond à un cahier des charges strict qui comprend notamment, une salle isolée pour la basse vision, la mise à disposition d’une gamme de produits adéquats et au moins un opticien qui suit une formation basse vision continue. Ces critères sont validés lors d’un audit en magasin en présence d’une personne malvoyante.

Les Points Expert Basse Vision Optic 2000 : des aides visuelles adaptées

Les magasins Points Expert Basse Vision Optic 2000 disposent d’équipements grossissant de 2 jusqu’à 85 fois. Ces aides optiques peuvent être des systèmes microscopiques ou télescopiques qui s’intègrent aux lunettes ou encore des loupes (à main ou à poser) simples ou électroniques. Elles permettent de capturer des images et d’adapter le fond coloré pour une meilleure lisibilité. D’autres assistances comme un éclairage spécifique ou des filtres favorisant les contrastes permettent d’améliorer les perceptions visuelles de la personne malvoyante et de limiter l’éblouissement. L’opticien peut prêter ce matériel afin que le malvoyant l’essaie à son domicile. 

Bon à savoir

Une personne est considérée comme malvoyante ou atteinte de basse vision lorsque : 

  • l’acuité visuelle du meilleur œil corrigé est inférieure à 3/10e (l’acuité détermine la capacité de distinguer les détails d'une image à une certaine distance) ;
  • le champ visuel est inférieur à 20°, c’est-à-dire un champ visuel proche de la vision par un trou de serrure (le champ visuel, détermine la portion de l'espace vue par chaque œil).