Lunettes créées sur-mesure au Studio Lissac
20 janv. 2020

LISSAC : l’opticien sur mesure

Unique en son genre, l'Atelier Lissac produit environ 500 paires de lunettes uniques par an. Créées sur mesure par des artisans lunetiers, les lunettes de l'Atelier Lissac permettent de répondre à des situations médicales spécifiques, comme les malformations faciales, mais aussi de satisfaire les envies esthétiques des clients.

À chaque visage, des lunettes bien adaptées...

Au démarrage, la demande n’était que médicale, par exemple pour les enfants qui sont porteurs d’anomalies du visage comme un écart pupillaire très important. Pour ces enfants, les modèles standards de lunettes sont totalement inadaptés. L'Atelier Lissac permet de créer des lunettes à la fois confortables et les plus esthétiques possibles. « Si l’enfant souffre d’une absence de nez par exemple, il va falloir imaginer un complément pour projeter la lunette vers l’avant afin que le verre ne touche pas l’œil et qu’il y ait un appui », explique l’opticien LISSAC Lionel Guerra.


De plus en plus, la demande est à présent esthétique. Il peut s’agir de clients qui ont eu le coup de cœur pour un modèle en magasin. Mais au moment où ils l’essayent, ils constatent que la forme de leur visage, de leur nez, ne permet pas à la monture de s’ajuster. Les opticiens LISSAC peuvent alors proposer une paire sur mesure. Tout ou presque est possible grâce à l'Atelier Lissac !
 

Toutes les étapes d’une création unique

  1. L’esquisse et la numérisation du modèle.
    L’opticien LISSAC reçoit son client sur rendez-vous afin de cerner ses attentes, ses envies et ses besoins, tout en explorant l’ensemble des options possibles : montures, branches, faces intérieures et extérieures, couleurs… L’opticien envoie toutes ces informations à l'Atelier Lissac qui va les recompiler et les intégrer dans un dessin. L’opticien propose le projet au porteur, avant de numériser la future monture de façon extrêmement précise.
  2. L’impression 3D du prototype et les essais techniques.
    Les données du fichier 3D sont intégrées à l’imprimante 3D qui produit un prototype. Ce prototype expédié en magasin, permet au client d’essayer son modèle et de confirmer son choix et/ou d’apporter des modifications.
  3. La fabrication définitive.
    Les corrections apportées au prototype sont intégrées au plan puis reprises sur une nouvelle fraiseuse 3D à commandes numériques pour produire la face et les branches des lunettes définitives en acétate. Le dessin de la monture, aussi spécifique soit-il, est reproduit dans ses moindres détails dans la couleur et la nuance choisies. Les finitions sont alors réalisées en atelier de fabrication par un artisan, avant livraison en magasin sous 4 semaines. À réception, l’opticien procède aux ultimes réglages et à l’ajustage.