Mathieu Couegnat sur place au sein du village prévention
1 sept. 2021

Portrait de Mathieu Couegnat, membre de l’équipe événementielle Optic 2000, en charge de l’organisation des Villages Prévention

Mathieu Couegnat a rejoint le Groupement Optic 2000 au poste de gestionnaire de commande en 2004, il a ensuite évolué au poste de gestionnaire logistique et, en 2017, il a intégré l’équipe événementielle d’Optic 2000, rencontre avec lui à l’occasion du Tour Auto Optic 2000.

Depuis combien de temps travaillez-vous sur le Tour Auto Optic 2000 et quel est votre rôle dans l’organisation ?

C’est le quatrième Tour Auto Optic 2000 sur lequel j’interviens. Depuis le début je m’occupe de toute la partie logistique des Villages prévention, c’est-à-dire de la mise en place des stands de dépistages et des animations comme le Mini-Tour ou le Battle Quiz pour les enfants.

Les Villages-prévention s’installent dans chaque ville étape du Tour Auto Optic 2000 et nous y proposons des dépistages visuels et auditifs, des activités comme le yoga des yeux et des animations pour les enfants.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur l’organisation des Villages prévention ?

Toute la semaine nous sommes accompagné par deux opticiens, qui réalisent chaque jour en moyenne 200 tests de vision. Les animateurs réseaux sont avec nous également ainsi que deux intérimaires. C’est un véritable travail d’équipe.

Avant le Tour Auto Optic 2000, nous réfléchissons et concevons les stands, il faut que ça soit pratique et solide.

La journée débute tôt car nous devons prendre la route pour nous rendre à 10h sur place afin de monter les stands qui doivent être prêt impérativement à 15h pour recevoir le public. Nous pouvions accueillir en moyenne 500 personnes par jours avant le COVID 19.

Cette année est particulière car nous avons ajouté la mise en place de l’ensemble des protocoles sanitaires. En tant que professionnels de santé, nous sommes particulièrement vigilants à la sécurité des spectateurs, des pilotes et des équipes. C’est pour nous une priorité.

Il vous arrive d’avoir des difficultés ou des imprévus durant le Tour Auto Optic 2000 ?

Le temps est le plus difficile à maîtriser. Je suis particulièrement aguerri après trois Tour Auto Optic 2000 mais nous ne sommes jamais à l’abri d’un imprévu. C’est un challenge chaque jour d’ouvrir le Village prévention au public à 15h dans un espace que nous découvrons le matin même. Mais nous nous adaptons et la cohésion d’équipe est sans pareil pour terminer le montage à temps.

Avez-vous une anecdote ? Quelque chose qui vous a marqué sur l’une des éditions du Tour Auto Optic 2000 ?

Oui, un événement m’a touché lors d’une édition passée. Nous avion testé la vision d’une mère et sa fille sur le Village prévention. Les résultats étaient parfaits pour la mère mais sa fille ressentait une gêne aux yeux et le test a décelé un trouble visuel qui n’avait jamais été détecté. Nous avons accompagné cette femme et sa fille avec l’aide d’un opticien locale pour qu’elle obtienne un rendez-vous d’urgence avec un ophtalmologiste qui a pu la prendre en charge rapidement.


C’était une situation marquante car on se sent utile et on se rend compte de l’importance de la prévention que fait Optic 2000 tout au long de l’événement.