Conducteur portant des lunettes
26 oct. 2021

Les Français et la vue au volant : enquête exclusive pour Optic 2000

Optic 2000 s’intéresse aux comportements des Français au volant pour leur apporter des conseils et des solutions pour conduire en toute sécurité. Opinion Way a interrogé pour Optic 2000, du 1er juin au 9 juin à travers un sondage exclusif, des Français titulaires du permis de conduire sur leur vue au volant : le port des lunettes de vue ou de soleil, les gênes ressenties lors de la conduite, leurs attitudes mais également leur connaissance des conseils de prévention.

La grande majorité des Français titulaires du permis de conduire ayant des lunettes de vue déclarent les porter systématiquement au volant

7 conducteurs sur 10 ayant des lunettes de vue déclarent les porter systématiquement en conduisant. Ils sont davantage parmi les personnes souffrant d’astigmatisme ou de myopie (81% et 79%). Pour ceux pour qui le port des lunettes de vue n’est pas systématique au volant, c’est avant tout car ils arrivent à conduire sans (37%)

 

Le point de de vue Romain Praud, Responsable du Pôle Relations médicales chez Optic 2000 et opticien : « Les personnes myopes voient bien de près mais mal de loin, pour les astigmates c’est aussi bien la vision de près que de loin qui est troublée. Pour conduire, nous avons surtout besoin de bien voir de loin. D’où le fait que les personnes myopes et astigmates ont davantage besoin de porter leurs lunettes en conduisant. Ces personnes auront également davantage le réflexe de porter leurs lunettes de soleil qui limiteront l’éblouissement et leur apporteront plus de confort pour conduire. A contrario, pour les personnes ayant une presbytie c’est la vision de près qui est troublée, donc ils peuvent moins ressentir le besoin de porter des lunettes en conduisant. Pareil pour les personnes hypermétropes qui accommodent pour améliorer leur vision. »

Le port des lunettes de soleil est également une habitude pour une grande partie des conducteurs

Dans l’ensemble, 8 Français sur 10 ayant le permis de conduire déclarent avoir toujours leurs lunettes de soleil sur eux ou dans leur voiture, en particulier des lunettes de soleil adaptées à la vue pour 1 Français sur 2. Par beau temps, les 2/3 déclarent les porter systématiquement ou souvent en conduisant. Parmi les conducteurs porteurs de lunettes de soleil, ils sont 41% à les retirer lorsqu’ils passent sous un tunnel, alors qu’ils sont 1/3 à les garder, en particulier les conducteurs souffrant de myopie.

 

Le point de de vue Romain Praud : « Les personnes myopes ont leur vision de loin troublée, donc sous un tunnel, elles préfèreront certainement voire plus sombre mais moins flou, d’où le fait qu’elle conservent davantage leurs lunettes de soleil. »

La fatigue visuelle au volant, une réalité pour les Français titulaires du permis de conduire

La sensation de fatigue visuelle au volant est essentiellement due à l’éblouissement ou aux intempéries, et se manifeste davantage le soir ou la nuit. 49% des conducteurs ressentent une gêne visuelle lorsqu’ils sont éblouis, 30% par temps de pluie, le plus souvent le soir (53%) ou la nuit (39%). Cette fatigue visuelle se manifeste par une sensation d’éblouissement (36%), de picotement ou d’irritations (30%) et par des clignements fréquents (29%).

 

Le point de de vue Romain Praud : « Tous les conducteurs se déclarent une faible myopie la nuit, car la pupille se dilate. Cela peut donc être fatiguant pour tous de conduire la nuit. Si la pluie qui brouille les lumières, se rajoute à la nuit, la vue peut vraiment être troublée, d’où la sensation de fatigue. Pour éviter de fatiguer trop ses yeux dans la journée par un travail sur ordinateur par exemple, il est possible d’avoir une paire de lunettes adaptée au travail de près. Les yeux seront moins fatigués avant de reprendre la route. »

Quelques rappels pour conduire en toute sécurité

Seul 1 Français sur 10 titulaires du permis de conduire a connaissance du minimum d’acuité visuelle requis aux deux yeux pour pouvoir prendre le volant, mais les moins de 35 ans sont plus nombreux à le connaître. La grande majorité des répondants ne connaissent pas ce seuil minimum, et évaluent en moyenne à 7/10 le minimum d’acuité visuelle nécessaire aux deux yeux. Finalement, seuls 4 Français titulaires du permis sur 10 déclarent avoir prévu de faire vérifier leur vue avant de prendre la route des vacances.

 

Le point de de vue Romain Praud : « Il est important de faire vérifier sa correction une fois par an pour être certain que ses lentilles ou lunettes soient toujours parfaitement adaptées. Le départ en vacances peut être le bon moment. L’opticien peut réaliser un test visuel dans son magasin. Occasion qu’il renouvelle votre ordonnance si celle-ci est toujours valide (ordonnance valide 5 ans pour les 16 à 42 ans et 3 ans pour les plus de 42 ans) ou vous conseille d’aller voir un ophtalmologiste ».