Raphaël, malentendant, avec son chien guide remis par AUDIO 2000 et l’association les Chiens du silence
1 août 2019

La fondation d’entreprise Optic 2000, LISSAC, AUDIO 2000 remet un chien écouteur à un jeune malentendant

La Fondation d’entreprise Optic 2000, LISSAC, AUDIO 2000 remettait le 26 juin 2019 à Raphaël, 21 ans, un chien écouteur d’assistance. Éduqué par l’association « Les Chiens du silence », Jimmy permettra à son maître, malentendant et atteint de troubles du spectre autistique, de circuler de manière autonome.

Le début d’une belle histoire

Raphaël rêvait depuis des années d’avoir un chien. Un désir que ses parents auraient aimé combler mais qu’ils jugeaient irréaliste. « Raphaël est sourd profond et atteint de troubles du comportement », explique Véronique, sa maman. « Nous ne l’imaginions pas éduquer un chien et de s’occuper de lui. » Ce chien tant espéré, Raphaël vient pourtant de le recevoir après deux années d’attente le mercredi 26 juin 2019, sous le regard attendri de Marie Legrand, directrice du réseau AUDIO 2000, et de Nathaniel Rameau, audioprothésiste AUDIO 2000 dans le 18e arrondissement de Paris.

Tout commence lors d’une sortie au bois de Vincennes. Raphaël flashe sur deux chiens, des bergers australiens. Véronique discute avec leurs propriétaires et apprend qu’ils proviennent de l’élevage du « chemin des Korrigans ». Cet élevage fournit également une petite association, « Les Chiens du silence », en chiens écouteurs pour guider les malentendants. Véronique, bien que maman d’un enfant sourd, n’en avait jamais entendu parler.

L’association « Les Chiens du silence »

Fondée en 2010 par Cathy et Frédéric Bire, cette association, unique en France, forme des chiens d’assistance capables de reconnaître des dizaines de sons (téléphone, cris de bébé, réveil, scooter ou voiture, chute d’objet, alarme, etc.), d’interpréter la signification de ces sons et d’avertir leur maître malentendant. Les chiens ne sont pas seulement des guides, ils communiquent en permanence avec leurs maîtres, les informent, les alertent et comprennent même la langue des signes française.

Pour Raphaël, Cathy Bire a choisi Jimmy, un chien communicatif, affectueux et impatient, dont le comportement s’harmonise bien avec le caractère de son futur maître. Pendant 18 mois, Jimmy a été confié à une famille d’accueil qui lui a enseigné les principes de base de l’éducation canine. Puis, Cathy a pris la suite afin d’apprendre à Jimmy tout ce dont il aura besoin pour guider, protéger et avertir Raphaël. Aujourd’hui, Jimmy obéit à environ 20 ordres en langue des signes et sait indiquer un minimum de 30 sons. Raphaël va ainsi pouvoir se déplacer de façon autonome dans les rues de Paris, sans risque, au milieu de la foule et de la circulation automobile.

 

Pour en savoir plus sur l’association : http://www.leschiensdusilence.sitew.com/